B - Le mécanisme des changements de couleurs chez les animaux

Les changements de couleurs chez las animaux reposent sur plusieurs facteurs: Si l'animal pratique l'homochromie, autre nom du mimétisme, ou bien s'il subit des changements morphologiques ou physiologiques.

1) L'homochromie

L’homochromie est une identité de couleur entre un animal et son environnement, ceci lui permet de s’y confondre. Cette forme particulière de mimétisme (changement de couleur pour se confondre dans son environnement)  implique une coloration identique à celle de l’environnement, avec une harmonisation des couleurs de l’animal avec celles du milieu où il vit. Ce sont des modifications de la couleur du tégument. Le tégument est une enveloppe protectrice recouvrant un organisme ou un organe par exemple les poils, les plumes, les écailles, les carapaces et les cuticules. Comme nous l’avons expliqué dans la partie A (la peau des animaux pratiquant le mimétisme), le changement de couleur du tégument est lié à la synthèse des pigments.

  L'homochromie du criquet Oedopodes

  L'homochromie de la seiche

  L'homochromie du phasme

 

2) Les changements morphologiques et physiologiques

Les changements morphologiques sont des changements de couleur lents, mais durables.  Les facteurs externes sont la lumière, la température, l’humidité et plus rarement les odeurs. Ces changements dépendent du contenu en pigments, qui peut varier à cause de nombreuses raisons.

  -La première raison est le changement de saison : le pelage de la belette change de couleur entre l’hiver et l’été, elle peut   passer d’un pelage blanc à un pelage brun. Les périodes d’activités sexuelles des oiseaux varient elles aussi en fonction de saisons, celles-ci peuvent alors provoquer des changements plutôt brutaux de la couleur du plumage.

  -La seconde raison est celle de l’âge, certains animaux changent de couleur en vieillissant : un cheval peut naître noir, grisonner en grandissant et être blanc en fin de vie. On peut aussi observer ce phénomène chez les oiseaux, où le plumage est souvent le reflet de leur état de santé.

  -La troisième raison est l’alimentation, en effet, la couleur du plumage de certains animaux à pour responsable son alimentation. On peut l’observer chez le flamant rose, ce sont les caroténoïdes, contenus dans les crustacés et les algues qu’il consomme qui lui donne cette couleur rosée.

 

Les changements physiologiques sont rapides, ils peuvent durer quelques secondes comme quelques heures. Ces changements de couleur sont liés à des facteurs externes et à des facteurs internes. Les facteurs externes sont la lumière, la température, l’humidité relative et plus rarement les odeurs ; les facteurs internes sont les émotions, le développement des hormones et l’agressivité. Le mimétisme fait parti des facteurs internes.


Vers la partie C (cliquer).

 

Ajouter un commentaire