Conclusion

L'accumulation de substances colorées, c'est-à-dire de pigments, dans la peau des végétaux, des animaux et des humains détermine la couleur de l'être vivant. Nous nous sommes intérressés aux différents mécanismes des changements de couleur d'un animal, d'un végétal et d'un humain. Les êtres vivants peuvent changer de couleur naturellement ou par action de l'Homme. La couleur d'un être vivant n'est donc pas fixe, elle peut évoluer.

Au cours de notre TPE, nous avons découvert les différents mécanismes qui permettent le changement de couleur d'un être vivant. Nous pouvons désormais nous interroger sur le changement de couleur d'éléments comme les nuages ou bien la couleur de l'eau...


Vers les Sources (cliquer).

Commentaires (1)

1. NICOLE G. 10/02/2013

Super travail. Agréable à lire. Ecriture sur fonds blanc très appréciable. J'imagine des heures et des heures de recherche et de mise en page. Entre nous, je n'ai pas tout lu, mais seulement parcouru, mais je vois bien qu'il y a du contenu. J'espère que vous avez eu une très bonne note.

Ajouter un commentaire